Cabinet de conseil.

Nous ne réussissons que par le travail, mais le résultat des efforts consacrés et différent selon les personnes. Certains sont bénis par les dieux alors que d’autres vivent en perpétuelle disgrâce.

Mais plus communément, plus simplement, moins exagéré, nous pouvons vivre une expérience où le résultat n’est pas à la hauteur de nos efforts soutenus.

C’est ce que j’appelle: La disgrâce des dieux.

Je répare les mal faits de la vie. Avez-vous remarqué une personne à qui tout réussit, certes avec du travail mais tout lui réussit. Et à l’opposé, avez-vous remarqué une personne pleine d’allant mais très malchanceuse. Ces deux personnes sont sujettes à quelque chose de surnaturel. Ce n’est pas logique. Alors nous laisserons tranquille et vivre sa vie celui qui réussit. Bien qu’il ai subit quelque chose de magique. Par contre, le deuxième avatar m’intéresse.

Principe de causalité, les ondes que nous recevons peuvent être bénéfiques ou maléfiques. Selon qu’ une personne se soit penchée sur nous avec ses intentions de nous favoriser l’existence ou bien de nous donner des difficultés surnaturelles quotidiennes.

Alors nos projets font flop. Et les domaines aussi de notre vie sont contaminés de malchance inexpliquée.

Sauf que l’explication, moi le l’ai.

Formation: La source des ondes subtiles.
On crée des nuisances à un autre par pure insouciance et sans s’en rendre compte vraiment, sans penser aux conséquences de notre acte. Cette gène que l’on occasionne, sans que l’on en soit vraiment conscient, faite sans le soucis des conséquences de notre action, cette nuisance peu réfléchie va générer des ondes qui ne mourront jamais, et ces ondes vont à leur tour générer de la malchance pour l’individu originel.
Pour éviter l’insouciance de l’humanité nous pouvons aller vers la religion mais ce ne sera que très incomplet, car les ondes ne sont jamais mentionnées.
La sciences quand à elle parle à juste titre de relation de cause à effet.
Il y a un dicton qui dit que le mal que l’on fait aux autres peut se retourner contre nous.
On dit que frotter le ventre d’un bouddha rieur porte bonheur. Cela chasse les mauvaises ondes!
Etc…
Source de difficulté, de perturbation sur les plans social, professionnel et personnel, l’insouciante nuisance génère donc des mauvaises ondes, que seul un praticien éclairé peut contrecarrer les actions maléfiques. Ne pas s’en préoccuper, ne pas s’en soucier c’est être insouciant du danger originel.

Entre le simple soucis et la véritable psychose il y a tout un monde.